Valeria Bruni Tedeschi

Issue d’un père compositeur et d’une mère pianiste et actrice, Valéria Bruni Tedeschi grandit dans un univers artistique bercé entre la France et l’Italie.

C’est Claude Confortès qui lui offre sa première apparition au grand écran à l’âge de 22 ans, fort de ce premier essaie, Patrice Chéreau lui donnera un an plus tard son premier vrai rôle dans « Hôtel de France » au côté de Vincent Perez. L’académie des Césars lui décerne le meilleur espoir féminin pour son rôle de Martine dans « Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel ». En 2003 Valeria écrit et réalise son premier film »Il est plus facile pour un chameau… » coup d’essai coup gagnant elle est récompensée par le prix Louis-Delluc. S’en suit un second film « Actrices » qui remporte le prix Spécial du Festival de Cannes. Elle alterne les planches, le grand écran et les films qu’elle réalise.

Cet été elle était à l’affiche de « Folle de Joie » (La pizza gioia) de Paolo Virzi adulée par la presse et le publique, on la retrouve prochainement dans le documentaire « Une jeune fille de 90 ans » qu’elle corrélais au coté de Yann Coridian.